numéro 2, printemps 2018

Dans ce deuxième numéro, sous le soleil exactement, on se frottera à la Peau de l’écrivaine Dorothy Allison, on piquera une tête dans les archives du premier journal des Sourdes, on se laissera dériver dans les eaux sombres du desgosto avec les Paumari et les Guarani du Brésil, on surfera sur les fautes d’orthographe d’un auteur sicilien qui donne du fil à retordre à sa traductrice, on enflera masque et tuba pour suivre la ronde des corps de l’artiste Carlotta Bailly-Borg, on s’immergera dans une structure médicale qui soigne des femmes aux parcours violentés, on se rafraîchira avec une petite salade sauvage cueillie dans la campagne catalane, puis l’on contemplera le crépuscule tomber sur le genre, la ligne de l’horizon en toile de fond. La brise s’étant levée, on se réchauffera aux braises de La pierre à feu, où il sera question de gros et de petits sous, d’inégalités patrimoniales et de foyers émancipateurs.

« Vous avez relevé notre tête ! »

Dans les archives d’un journal de femmes Sourdes (1912-1937)

Par Mathilde Blézat

En 1880, la langue des signes est interdite en France, renforçant, entre autres, l’isolement des femmes Sourdes. En 1912, l’une d’elles crée un journal pour servir de « messagère » à ses paires. Immersion dans ces pages, où se lisent l’écho de vies oubliées – et la constitution d’une sororité.

Asphyie indigène

Terre, corps, affects et dispositifs génocidaires au Brésil aujourd’hui

Par Oiara Bonilla

Chez les Paumari, peuple indigène du Brésil, le desgosto est un sentiment d’écœurement sans fond. Pour s’en défaire, il faut partir, prendre ses distances avec tout ce qui évoque son origine… Aujourd’hui pourtant, la médecine conventionnelle oppose au mouvement qui soigne un diagnostic de dépression et un traitement par la chimie. Récit d’une médicalisation des affects.

Les fautes du cantonnier Rabito

Éditer et traduire une œuvre « brute ». Questions de déplacements

Par Laura Brignon

Comment transmettre une œuvre contrevenant involontairement aux conventions linguistiques ? En plaçant la faute d’orthographe au centre de la réflexion, la traductrice française de l’autobiographie de Vincenzo Rabito confronte expression populaire et inventivité langagière aux jugements littéraires. Entre différentes versions d’un même texte, quelle est la bonne, la brute ou la truande ?

dossier : La pierre à feu

Dilapider son patrimoine, le transmettre à sa progéniture, le partager ? Les options sont plus nombreuses que ne le laissent penser les statistiques, le droit français et les bonnes manières. Sur les pavés, une nouvelle page : en se frottant à La pierre à feu, la revue Panthère Première explore les histoires de patrimoine et de transmission,qui suscitent et perpétuent des inégalités, mais les fait aussi parfois partir en fumée quand la pierre réchauffe les collectifs dont elle s’entoure et entretient la foudre de la lutte.

60 %

La propriété immobilière : une histoire (foncièrement) discriminante

Par ppcm

Les chiffres, notamment à travers la statistique, saturent les médias, les analyses, la publicité. Obscurs, abstraits, réducteurs ou mensongers, ils construisent un monde en trompe-l’œil et font écran à des réalités bien concrètes. Dissection du numéro gagnant.

Salut Camarade Héritier·e !

Une émission radiophonique sur les inégalités matérielles dans les milieux « militants »

Une soirée au purgatoire

Histoires croisées de l’accumulation patrimoniale

Par Sébastien Malaprade

Sautez dans le train fantôme du Purgatoire à la rencontre de trois figures en costumes d’époque ! Rois des stratégies d’accumulation du patrimoine et des combines successorales, Rodrigo Jurado l’Espagnol, Sir Thomas Hope l’Écossais, et le rejeton d’un empire du luxe à la française nous offrent un petit manuel de blanchiment sur Terre comme au Ciel.

Ordre successoral et inégalités de genre

Inventaire alphabétique du patrimoine

Par Céline Bessière, Sibylle Gollac

Dès lors qu’une famille possède du patrimoine, comment et à qui est-il transmis ? Si étymologiquement, le terme patrimoine désigne « l’ensemble des biens et des droits hérités du père », le droit successoral garde-t-il aujourd’hui des inflexions patriarcales ? Un acrostiche critique qui montre que les arrangements patrimoniaux se font encore largement au détriment des femmes.

Se défaire de l’héritage

Critiques schématiques de la transmission successorale

Texte de Panthère Première, Mise en page de Formes Vives

Matière à vies collectives

Voyage à Muche : conditions, usages et enjeux d’une expérience d’ancrage

Propos recueillis par Marie-Noëlle Battaglia, Julia Burtin Zortea

Comment une expérience concrète de vie communautaire, passant notamment par la propriété collective, intègre-t-elle la question des disparités économiques des membres qui y prennent part ? Autrement dit, comment fabriquer du commun sur le long terme, dès lors que les trajectoires de certain·es s’articulent à des logiques puissamment individuelles, telle que la transmission patrimoniale ?

Mélanie et les dames

Une journée à la Maison des femmes

Texte de Marion Dumand, illustration de Géraldine Stringer

À la Maison des femmes de Saint-Denis, structure médicale gratuite assurant un suivi gynécologique et une prise en charge des violences, Mélanie assume la fonction de médecin généraliste. Récit d’une journée ordinaire à ses côtés.

« Mais je n’y connais rien, aux plantes ! »

Savoirs mouvants et herbes de printemps

Texte de Natacha Filippi, illustration de Léa Le Cozanet

Méprisées ou soudainement encensées par la mode culinaire, les « mauvaises herbes » racontent pourtant beaucoup de nos rapports à la nature dans un temps long. Quelle histoire les mutations de la cueillette des salades sauvages dans la vallée du Corb en Catalogne traduisent-elles ?

L’horizon sans les hommes

Par Mélusine

Et si la lutte contre les inégalités entre hommes et femmes passait non pas par une redistribution des ressources, mais par une remise en question directe des fondements socio-culturels de la masculinité et de la féminité ? Pour l’auteure, proposer d’en finir avec le genre comme système social est l’occasion de revenir sur les termes constitutifs des débats féministes.

Horoscope

Choix des textes par Julia Burtin Zortea, illustration de Sebastian Dacey

Collaboratrices de ce numéro

Conception graphique de la couverture : Diane Malatesta

Conception graphique de la maquette : Jeanne Gangloff, Eléonore Jasseny, Félicité Landrivon